fbpx

SEO 2020, répondre aux critères de Google E-A-T version BERT

SEO 2020, répondre aux critères de Google E-A-T version BERT - The First Blossom

La tendance lourde initiée par Google depuis plusieurs années se confirme. Avec la nouvelle mouture de son algorithme baptisé BERT débarquée sur le marché américain en octobre 2019 et en France en janvier 2020, la firme de Mountain View affirme ne décider dorénavant du référencement des sites qu’en fonction de leur qualité et de leur pertinence.

A tel point que la communication du géant mondial conseillait fin 2019 aux webmasters de « ne plus s’encombrer avec des logiciels d’optimisation SEO » et de se « concentrer sur le contenu et uniquement le contenu ».

Il convient sans doute de ne pas prendre cette suggestion totalement au pied de la lettre et de ne pas jeter tout de suite aux orties la totalité des réflexes de bonne pratique en Search Engine Optimisation. Et ce, même si la plupart des agences de conseil spécialisées en la matière abandonnent les mots clés, autant dans les balises meta que dans leur répétition dans le corps du texte. « Ils ne servent plus à rien et peuvent même nuire au référencement », affirment certains.

En effet, il semble bien que les dernières évolutions de l’algorithme Google n’utilisent plus ces aides et se fasse « sa propre opinion » à partir du contenu natif. L’on devrait d’ailleurs plutôt parler de bouquet d’algorithmes car, au fil des ans, la complexité et la quantité des paramètres (plusieurs milliers) pris en compte croît de façon exponentielle et les versions se superposent au lieu de se remplacer.

La fin des « tips and tricks » du SEO ?

En août 2018, avec l’arrivée de la version Medic de son outil de calcul, Google soulignait l’importance des critères E-A-T (pour Expertise – Autorité et Confiance). Depuis ses débuts, le moteur de recherche s’efforce de ne pas être le jouet des petits malins qui utilisent les critères d’analyse pour faire monter leurs sites aux meilleures pages de résultat. En clair, l’entreprise essaie de contrer les efforts du SEO et ses astuces.

En effet, Google veut que les internautes qui font ses recherches sur le web trouvent les sites les plus intéressants et répondant le mieux à leurs requêtes et non les pages qui se sont le mieux débrouillées pour gagner les places les mieux notées.

Le moteur de recherche veut conserver le monopole de ce placement réservé pour ses annonces payantes.

Derrière celles-ci, il entend afficher les pages les plus riches et les plus pertinentes. Avec sa dernière version baptisée Bert, il ne s’arrête plus seulement à la juxtaposition de prédicats signifiants (les mots clés). Il intègre dorénavant dans son analyse tous les mots d’une phrase, articles et prépositions compris.

En prenant en compte la phrase complète et son contexte, il « comprend » mieux la demande de l’internaute et espère lui présenter les meilleures réponses.

De vraies réponses riches en information

Cette décision a été prise dès que les requêtes vocales sur portables et autres appareils connectés sont devenues majoritaires par rapport aux traditionnelles sur ordinateur. Quand on pose une question verbalement, on n’énonce pas une liste de mots clés. On pose une question, comme à un copain. C’est ce langage naturel que Bert comprend mieux.

Du coup, plus que jamais, le SEO 2020 intelligent prendra en considération ces évolutions majeures en concentrant son attention sur la qualité des textes. Pour obtenir ou conserver un bon référencement aujourd’hui, nul ne peut donc faire l’économie de véritables articles, bien structurés, enrichis d’un vocabulaire élaboré puisant dans le champ sémantique du sujet, bâtis autour d’informations originales et à forte valeur ajoutée. Bref, il faut que les visiteurs en aient pour leur argent ! Car c’est ainsi que Google observe les pages dorénavant.

Si vos lecteurs décrètent que vous faites autorité sur le sujet, que vous êtes manifestement un expert et qu’ils peuvent vous faire confiance, Google en fera de même car vous validez ses propres critères E-A-T.